06 septembre 2011

Introspection d'une femme paysage

P1080521


Et mon corps se fond dans l'air humide, il est comme absorbé.                        

Comment décrire cette sensation ambivalente? À la fois de total lâcher-prise, voire de fusion avec mon environnement et, simultanément, cette sensation de totale inadéquation de mon organisme avec ce climat si éloigné de celui de mon pays natal.                              

Mon rythme de pensée est distendu, son avancement se fait par cycle désaxés. 

Mes pensées sont désorientées, réorientées.

La chaleur et la moiteur opèrent et rendent impossible ma rapidité d'action habituelle. C'est une épreuve. Le ralentissement forcé, le rétrécissement des limites ouvre d'autres chemins... je crois...    

La solitude aussi...    
       

carnet de voyage 7 

Posté par marielabarelle à 17:56 - - Permalien [#]